Récupération de couches aux velcros usés

Il faut le dire, les velcros des toutes premières couches que j’ai achetées avaient fait leur temps. Il m’était rendu difficile d’ajuster certaines couches adéquatement, au risque de les retrouver détachées aussitôt que mon Poussin s’étirait un peu. Étant donné le montant investi dans mes quelque 11 couches de marque Omaïki, il me faisait mal au cœur de les jeter. Je me suis informée pour faire remplacer les velcros, ça tournait autour de 6$ la couche, et rien ne me garantissait que ça réglerait mes problèmes d’ajustement. Après en avoir discuté sur un groupe Facebook d’accros des couches lavables et avoir regardé quelques tutoriels sur Youtube, je me suis lancée dans la conversion de certaines couches à velcro pour en faire des couches à snaps.

J’ai donc passé une commande sur le site de Kamsnaps pour une presse à snaps et un lot de quelque 500 snaps (!), puis une autre pour un morceau de PUL (le matériau extérieur des couches lavables) pour doubler le tissu. J’étais fin prête à convertir ma première couche. Ce que je vous montre ici, ce n’est pas la première couche que j’ai convertie. Je me suis fait la main sur quelques-unes afin de peaufiner ma technique et prendre de l’assurance. Voici donc ma marche à suivre, étape par étape.

Liste du matériel

  • couche (évidence même!)
  • presse à snaps
  • poinçon
  • papier quadrillé
  • règle
  • crayon de plomb
  • marqueur permanent
  • 28 capuchons (caps)
  • 14 studs
  • 14 sockets
  • PUL pour doubler
  • pic à découdre

Étape 1: Découdre les velcros.

Ce n’est pas l’étape la plus ardue, mais probablement la plus barbante. Il faut y aller délicatement au risque de déchirer le PUL, surtout pour des couches qui ont un peu plus de 2 ans d’usure.

Une bonne vieille couche à poche Omaïki, dénudée de ses vieux velcros.

Une bonne vieille couche à poche Omaïki, dénudée de ses vieux velcros.

Étape 2: Créer le patron de pose.

Pour ce faire, j’ai reproduit sur papier quadrillé le devant de la couche et la forme des ailes et j’y ai marqué la position des snaps. Pour les Omaïki, j’ai choisi d’y aller de deux rangées de 12 snaps, distants de 1,5 cm. J’ai laissé un espace vide au centre pour laisser du jeu pour pouvoir attacher les ailes au plus serré. Pour ces couches, j’ai décidé de replier les ailes pour plus de solidité, mais aussi par soucis de simplicité. Je m’évitais ainsi de devoir prévoir le chevauchement des ailes étant donné leur longueur. Ici, on voit que j’ai dessiné mon patron à l’ordinateur puisque j’avais plusieurs couches du même modèle à convertir. La dernière étape de préparation du patron est de percer des trous, à l’aide du poinçon fourni avec la presse, à l’emplacement désiré pour les snaps.

Le patron de pose des snaps pour une couche à poche Omaïki.

Le patron de pose des snaps pour une couche à poche Omaïki.

Étape 3: Marquer l’emplacement des snaps sur la couche.

Il s’agit de placer le patron de pose par-dessus la couche et de le positionner avec précaution. Ensuite, à l’aide d’un marqueur permanent, on marque l’emplacement des snaps à travers les trous du patron. On procède de la même manière pour les ailes.

L'emplacement des snaps est marqué sur le devant de la couche au marqueur permanent.

L’emplacement des snaps est marqué sur le devant de la couche au marqueur permanent.

Étape 4: Percer le PUL.

À l’aide du poinçon, il faut percer uniquement la couche extérieure de PUL afin que les capuchons des snaps se retrouvent à l’intérieur de la poche et qu’ils n’empêchent pas l’ouverture de la poche. Pour les ailes, il faut par contre percer à travers toutes les épaisseurs de tissu. Attention aux doigts!

Pour une couche à poche, il faut percer uniquement la couche extérieur de PUL.

Pour une couche à poche, il faut percer uniquement la couche extérieur de PUL.

Étape 5: Prévoir une doublure de tissu.

Afin que les snaps soient bien solides et éviter les déchirures de la couche, j’ai découpé un rectangle de PUL sur lequel j’ai repris le patron de pose des snaps du devant de la couche. J’ai ensuite percé ce morceau à l’aide du poinçon.

Un morceau de PUL pour doubler le tissu.

Un morceau de PUL pour doubler le tissu.

Étape 6: Installer les snaps.

À l’aide de la presse, et après avoir pris connaissance des instructions du vendeur, on installe les snaps. Le capuchon est placé par l’intérieur de la couche et sa tige doit passer à travers les deux épaisseurs de PUL (la doublure et la couche). Par l’extérieur, on place une autre pièce (stud ou socket, selon ce qui est voulu). On presse le tout fermement pour bien écraser la tige du capuchon. C’est ainsi que le snap tiendra en place. Il faut s’assurer que le capuchon du snap est bien positionné à l’intérieur de la presse.

La pose d'un snap sur le devant de la couche. On voit que la tige du capuchon doit passer au travers de la doublure et de la couche elle-même.

La pose d’un snap sur le devant de la couche. On voit que la tige du capuchon doit passer au travers de la doublure et de la couche elle-même.

La pose d'un snap sur une aile. De bas en haut on a: presse, capuchon, le tissu de l'aile, socket ou stud, presse.

La pose d’un snap sur une aile. De bas en haut on a: presse, capuchon, le tissu de l’aile, socket ou stud, presse.

Les snaps du devant, vus de l'intérieur de la poche.

Les snaps du devant, vus de l’intérieur de la poche.

Le produit fini!

Pour une couche, j’ai eu besoin de 28 capuchons, 14 studs et 14 sockets. J’ai choisi de placer, sur le devant de la couche, des studs d’un côté et des sockets de l’autre, simplement pour utiliser le même nombre de chacune de ces pièces.

Pour une couche tout-en-une

Pour installer des snaps sur une couche tout-en-une, deux choix s’offrent à vous. Vous pouvez soit installer les snaps à travers toute l’épaisseur de la couche (ce que j’ai fait), ou bien défaire une partie de la couture au haut de la couche pour installer les capuchons entre les épaisseurs de tissu de la couche. Dans le second cas, il faut alors refaire un bout de couture, idéalement à la machine. Voici des photos d’une couche Tout-en-Ö que j’ai récupérée.

Pour une couche tout-en-un, j'ai choisi de percer toute l'épaisseur de la couche pour poser les snaps.

Pour une couche tout-en-une, j’ai choisi de percer toute l’épaisseur de la couche pour poser les snaps.

Détail de l'installation sur une couche tout-en-une.

Détail de l’installation sur une couche tout-en-une.

Le résultat final. Je me suis amusée à combiner deux couleurs de pièces.

Le résultat final. Je me suis amusée à combiner deux couleurs de pièces.

Pour le moment, je n’ai converti que des couches de marque Omaïki. J’ai aussi une Bumgenius 3.0 et une Blueberry à poche qui attendent sur ma table de travail le bureau de ma chambre. Je vous montrerai le résultat quand elles seront faites.

Je m’excuse à tous ceux que ça pourrait offenser de lire « snaps » dans ce billet. C’est que « boutons pression », je n’aime pas ça et c’est long à écrire, surtout quand tu rédiges sur une tablette avec bébé au sein.

Publicités

Une réflexion sur “Récupération de couches aux velcros usés

  1. Pingback: Je vous présente ma collection | Notre basse-cour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s