Dormir la fenêtre ouverte

Après l’hiver long, froid et neigeux que nous venons de traverser, la promesse d’un printemps (tardif) fait poindre une lueur de bonheur. Les journées allongent, la neige essaie de fondre, les oiseaux chantent et le soleil commence à nous chauffer la face. Le printemps, c’est aussi sortir sans tuque (j’haïs ça!), sécher les draps sur la corde et dormir la fenêtre entrouverte.

Moi qui ai souvent trop chaud la nuit, même en hiver, je me plais à m’enfouir sous la couette jusqu’au nez, me tourner dos à mon Coq, puis lui voler un peu de chaleur en collant mes pieds froids sur ses mollets. Réaction assurée!

C’est juste plus difficile quand le chat a les mêmes envies que moi et qu’il se fraie un chemin entre les draps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s